25-08-2008

Les animateurs des Assises nationales ont tenu, hier, une conférence de presse. Au cours de son face-à-face avec la presse, Amadou Makhtar Mbow, président du Bureau des Assises a indiqué que tous les partis politiques, même ceux représentés à l’Assemblée nationale, participent maintenant aux consultations nationales, sauf le Parti démocratique sénégalais (Pds) au pouvoir. M. Mbow a également rassuré quant au bon déroulement des Assises nationales et a réitéré son appel au Président Wade pour sa participation. La Conférence de presse s’est tenue après le démarrage des consultations citoyennes à Rufisque, Thiès et Mbour.

En conférence de presse hier dans le nouveau siège de la structure qu’il préside, sis Point E, à l’avenue Kaolack angle Louga, en compagnie de ses collaborateurs, le président Amadou Makhtar Mbow s’est félicité de l’engouement suscité par les Assises nationales au niveau des partis politiques, notamment ceux de l’opposition, de ceux qui siègent à l’Assemblée nationales et qui n’y siègent pas. «Tous les partis politiques  prennent part aux Assises à l’exception du parti au pouvoir (Ndlr : le Pds). Le parti de Robert Sagna (Ndlr : Rassemblement pour le socialisme et la démocratie/Taaku Defaarat Senegaal- Rsd/Tds) est le dernier adhérent. Les Assisses ne sont pas celles de Siggil Senegaal, bien qu’étant l’initiateur, mais c’est pour tous les Sénégalais. Nous ne sommes pas fermés sur nous-mêmes, mais ouverts à tout le monde», précise M. Mbow. «Je suis prêt à rencontrer le chef de l’Etat, quand il le voudra. Nous le ferons dans la clarté la plus totale», a-t-il ajouté. Une manière de lancer un appel au Président Wade qui, selon M. Mbow, n’a pas varié sur sa position de ne pas prendre part aux Assises nationales. Et ce, malgré les recommandations du Khalife générale des Mourides Serigne Mamadou Lamine Bara Mbacké et une rencontre que Amadou Makhtar Mbow a eue, à deux reprises avec le locataire du palais de l’avenue Roume, rappelle le conférencier. Cela n’a pas empêché à M. Mbow de signaler l’intérêt que Wade manifeste aux résultats de ces Assises, comme  en attestent ces dernières sorties. «Même s’il nous traite de frères égarés, le Président Wade dit qu’il est prêt à s’approprier des résultats, s’il les trouve meilleurs. Ce sont les Sénégalais qui feront ces résultats», confie le conférencier, à titre de président du Bureau des Assises nationales.

Parlant de l’actualité, précisément des relations tendues entre la presse et le pouvoir, les difficultés sociales avec la cherté des denrées de premières nécessités, Amadou Mactar Mbow soutient que ces tels problèmes sont intégrés dans la dynamique de réflexion des Assises. «Vous journalistes, vous faites partie des Assises ! Venez donner des solutions sur comment supprimer les délits de presse et assurer votre liberté», a-t-il lancé à la presse. Les membres des Assises révèlent aussi que les pressions et intimidations, ayant contribué à la démission de Babacar Ndiaye (l’ancien Directeur de la Banque africaine de développement qui a été désigné vice-président des Assises le 1e juin 2008 avant sa démission) seront vaines. En effet, l’objectif est de chercher à faire avancer le Sénégal dans un effort collectif de réflexion, au lieu d’accorder du crédit aux invectives. Les Assises nationales se sont dotées d’un site Internet, d’une adresse email et d’un compte bancaire, informe-t-on.

LA BONNE MARCHE

«Les Assises nationales, contrairement aux apparences, fonctionnent bien», avise le président Amadou Makhtar Mbow. Ce dernier a profité de l’occasion pour procéder au lancement de la campagne de souscriptions par la vente de bons de participation de 1000 francs, 2000 francs, 3000 francs et 5000 francs. Et cela dans le but de renflouer les 41 millions déjà en caisse pour atteindre les 103 millions fixés comme budget de fonctionnement. «Les Assises nationales appartiennent à tous les Sénégalais. Nous voulons qu’eux-mêmes les financent ; nous ne voulons pas de contribuons venant de l’Etranger», soutient le Président des Assises.

Après la mise en place des Comités départementaux, le démarrage des consultations citoyennes ce week-end à Bargny et la mise en place de trois commissions transversales chargées respectivement de la Méthode, de la Conduite des assises, de l’Organisation et de la Communication, huit autres commissions ont été créées. Ainsi, on peut citer la commission Liberté citoyenneté dirigée par Madame Maïmouna Ndongo Touré, la commission Politique, Economie, Finance et Environnement des affaires dévolue à Mamadou Touré, la commission Monde rural et Secteur primaire confiée à Mamadou Cissokho, celle de la Gouvernance sociale, des Droits économiques et sociaux et des Ressources humaines à la tête de laquelle se retrouve Pape Bouba Diop. Il y a aussi la commission Question sociétale, Valeurs éthiques et Solidarité avec aux commandes Cheikh Hamidou Kane, la commission Aménagement du territoire, Environnement et Développement durable commandée par Pape Maïssa Dia, la commission Politique extérieure, Intégration et Migration dirigée par Moussa Touré et enfin celle chargée de la Recherche scientifique et des Tics dont la charge revient au Général Mouhammadou Seck. Pour ce qui est de l’Etranger, une première commission a été créée à Paris depuis le 14 juin dernier, de même qu’aux Etats-Unis le 10 août dernier.

D’ailleurs, pour ce qui est des consultations citoyennes à l’Etranger, les membres des Assises soutiennent qu’elles ont démarré à Rouen avant-hier et que Paris coordonne les actions menées en Espagne, Suisse et Europe du Nord. Chaque commission a un chronogramme pour respecter le deadline fixé, afin de boucler les travaux en fin décembre. A charge pour la commission Scientifique, soutient M. Mbow, de centraliser tous les travaux pour l’élaboration d’un document final.

Parlant du nombre des participants, Amadou Makhtar Mbow révèle qu’au démarrage de la manifestation le 1e juin au Méridien, il y avait 70 organisations, mais ce nombre est passé maintenant à 107. Les Assises nationales sont dotées d’un nouveau siège que ses membres ont loué. Elles ont également ouvert un compte bancaire, ouvert un site Internet et un email dont l’adresse est : Assises@orange.sn.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *